Julian a 4 semaines. Sa maman s'est vue offrir une écharpe LOUIS avec un LOUP POP CHOCOLAT. Elle vient donc en cours, apprendre les différents nouages pour un nouveau-né.

Julian est impressionnant pour son âge. Il regarde tout, écoute et observe avec une grande acuité. Il manifeste son mécontentement d'être en ventre à ventre. Il rouspète et se met en hyper extension, refuse de grenouiller correctement.

Les autres mamans présentes, Bénédicte et Magali, ont des enfants un peu plus agés, elles sont venues apprendre la hanche et le dos. Bénédicte se débrouille très bien avec le kangourou, Magali n'est pas pressée quant à elle pour passer Térence à dos, préfère la hanche pour le moment.

Je propose à la maman de Julian d'essayer la hanche, en particulier le hanche à boucle, que je trouve très confortable et plus "simple" à régler que le kangourou hanche, plus entravant, sans doute parce que je suis une grande fan des slings, dont ce noeud s'inspire.

Et là, visiblement, Julian apprécie ; il se calme spontanément, s'enroule bien,  finit même par s'endormir, en quelques minutes.

J'explique à la maman que le portage en ventre décalé est une bonne alternative pour ce bébé qui veut voir, tout en lui procurant une bonne stabilité en prenant appui sur son épaule, gardant ainsi l'enroulement nécessaire pour un bon maintient de son petit corps. Cependant, j'avertis que ce nouage fait partie de la famille des asymétriques, de ce fait, le poids de l'enfant est réparti sur une seule épaule, qu'il est important de bien être dans son ancrage, afin d'éviter de compenser et donc, d'avoir des tensions douloureuses dans les trapèzes, le dos, les reins et même les genoux.

Les mamans apprécient la sensation de ce nouage, les bébés aussi ; Paul mange même sa compote dans cette position !

 

 

********************

 

photos portage atelier du 25 juin 2011 003

 

 

photos portage atelier du 25 juin 2011 006

Quand je vous disais que la vie est trop dure !!