Mercredi matin, 11 heures, Anaïs surgit dans mon bureau : "maman, il y a des guêpes qui arrivent par centaines". Inquiéte, je sors pour constater qu'effectivement, un drôle de nuage danse au dessus de nos têtes. Au bruit, j'identifie que ce ne sont pas des guêpes, le bourdonnement est doux, surtout, les petites bêtes volantes s'agglutinent déjà par centaine sur le pied de deux cyprès, qui jouxtent la terrase. Je m'approche prudemment, ce sont des abeilles ! Des centaines d'abeilles qui commencent à bâtir leur nid. Des deux cyprès, elles n'en choisissent finalement qu'un et le vol continue, tandis que d'autres s'agglutinent en continue sur le bas de l'arbuste.

 

abeilles 001

abeilles suite 003 (2)

abeilles3 002

Un appel au 18 me confirme qu'il faut faire venir à un apiculteur. Je joins donc Monsieur Rizzo, apiculteur à Izeure, à quelques kilomètres de chez nous. Sa femme me rassure, il n'y a aucun danger, elles sont gorgées de miel, elles ne piqueront pas, son mari viendra tête nue !

Quelques minutes plus tard, il arrive avec une petite caisse qu'il pose juste à côté de l'arbre. Je le bombarde de questions, il s'assoit dans l'herbe, je l'imite, au milieu des petites abeilles qui vont et viennent sans cesse tout à côté de nous. Passionné et passionnant, il me raconte la vie de la ruche, pourquoi elles se sont installées là, nous cherchons en vain la reine, qui ne montrera jamais son nez, entourée par ses vaillantes compagnes. Il y a là environ entre 8000 et 10 000 indivus. Ce n'est pas compliqué, m'explique-t-il, un kilo d'abeilles égale 10 000 insectes.

Il installe sa petite boite au pied du cyprès, l'ouvre, m'explique qu'il a amené des rayons remplis de cire, qu'elles ont là de quoi manger. Reste à attendre que la reine se décide à rentrer ou pas. Si ça lui plaît, elle reste, sinon, elle pliera les gaules et emmera toute la troupe avec elle. Et nous observons les abeilles qui rentrent maintenant dans leur maison provisoire. Un petit jet de fumée les incite à quitter l'arbre pour rentrer dans la ruche provisoire.

 

abeilles3 003

abeilles3 005

abeilles3 008

 

abeilles3 006

Quelques instants plus tard, il soulève le couvercle :

abeilles3 015

 

abeilles3 016

Visiblement, la reine a donné son feu vert ! A partir de maintenant, il faut prendre plus de précaution, elles peuvent piquer à 10 mètres de la ruche si elles se sentent menacées.

Il me montre les mâles, en prend un dans sa main. Il fait aussi de l'insémination de reine, il me montre le geste. Le mâle se met automatiquement en érection quand on le prend, il n'a plus qu'à presser un peu pour prendre le sperme. Impressionnant tout de même.

 

abeilles3 011

Nous en venons à parler des pertes que les scientifiques semblent observer dans la population des abeilles. Pour lui, point de panique. Les essaims sauvages existent par centaines, vivent longtemps. Le mal vient plus de la domestication, car l'homme leur demande de travailler tant et plus pour produire du miel qu'elles s'épuisent bien vite. A raison de 100 kg de production à la ruche, on le comprend aisément. Le frelon d'Asie ne se plait pas spécialement en Bourgogne, contrairement au Bassin Aquitain, ou là, il fait effectivement des ravages dans les ruches domestiques. Ce qui l'inquiète bien plus que ce frelon, c'est le Guêpier, qui par le réchauffement climatique, remonte vers la France, s'installe et se plaît en Bourgogne. Il vole en nombre, une dizaine d'individus, mange les guêpes certes mais aussi les abeilles, en chassant en piqué sur les ruches. Ce joli petit oiseau est un ennemi redoutable.

 

1309586-Guêpier

Mon petit père a reveti le chapeau d'apiculteur, trop fier un instant ! Un gros pot de miel nous régale le matin depuis deux jours.

abeilles3 017

Les abeilles sont reparties le soir vers leur nouvelle demeure. Je suis ravie d'avoir vécu cette matinée exceptionnelle. Je vous invite à contacter les apiculteurs près de chez vous, ils vous feront vibrer par leur passion, vous apprendrez foule de choses sur la vie de la ruche. Je compte bien aller le voir, pour assister aux inséminations et pour acheter la propolis et la gelée royale dont nous sommes friands ici, et qui permettent depuis des années à mes enfants de passer l'hiver sans un nuage, ni rhume, ni grippe.

Si vous souhaitez rencontrer Pierre Rizzo, il habite route de Tarsul, à Izeure (21910). Il fait encore quelques marchés locaux.